1

Le Guide d’apprentissage des accords barrés : comment réussir ENFIN à faire un barré à la guitare

Premier accord de Fa majeur. Les cordes sonnaient très mal. Vous avez changé de chanson.

Ou alors vous avez « triché » pour faire quand même l’accord et jouer cette chanson.

Mais cette astuce ne peut durer qu’un temps.

 

Après quelques semaines de travail pour apprendre les accords de base, vous avez pu apprendre quelques morceaux de vos groupes ou chanteurs/euses préféré(e)s, et peut-être quelques rythmiques. Mais pour aller plus loin, il va vous falloir absolument maîtriser les accords barrés, le principal ennemi du guitariste débutant ainsi que celui de vos doigts (notamment votre index).

 

Rassurez-vous, tous les guitaristes sont passés par là. Contrairement aux accords ouverts, les barrés demandent un travail particulier pour habituer vos doigts et vos muscles à ces positions sur le manche.

 

Généralement l’accord barré le plus utilisé – surtout pour les débutants – est le Fa majeur, et c’est donc le premier barré sur lequel on se casse les dents (il y a également le Si mineur ou le Sol majeur barré en 3ème case).

Si la facilité pour beaucoup de débutants est de simplifier un accord pour ne pas faire de barré, le plus utile reste d’apprendre à réaliser ces accords pour que cela devienne naturel.

 

Pour ma part, je me rappelle au début avoir modifié la position de mes doigts pour faire surtout les accords de Fa, et ce durant une longue période. Je m’amusais avec une dizaine de chansons, mais j’étais considérablement frustré de ne pas pouvoir jouer une multitude d’autres morceaux à cause de ces foutus accords barrés.

Un choix s’est présenté à moi : stagner pendant un long moment pour m‘amuser sur les chansons sans accords barrés, ou commencer à travailler ces accords au détriment du petit bonheur que j’avais de jouer ce que je connaissais déjà. Et la question est restée longtemps en suspens pour moi. Très longtemps. Trop …

 

Je souhaite vous éviter cela.

 

Et surtout je souhaite qu’à la fin de cet article vous n’ayez plus la flemme d’apprendre les accords barrés car c’est un immense plaisir de pouvoir réaliser tous les accords possibles et imaginables à la guitare. A la fin de cet article vous serez armés et prêts à bosser. 

 

Après une brève définition (je l’espère un rappel pour la plupart d’entre vous), nous allons étudier la réalisation d’un accord barré, suivi d’une liste des principales astuces qui vous aideront à gagner du temps de travail, réduire vos difficultés et gagner en confort pour progresser le plus vite possible.

Tous les conseils listés seront applicables, et même si vous ne les suivrez pas tous, le but est d’essayer d’en appliquer au minimum deux voire trois et de travailler régulièrement.

 

Rappel bref de la définition d’un accord barré

Les accords dits barrés – par opposition aux accords dits ouverts, dans lesquels chaque doigt appuie sur une seule corde à la fois (et certaines cordes sont jouées à vide) – sont des accords où l’index pince en général les 6 cordes (certaines fois 5, ou plus rarement 4) sur une même frette.

Un barré va également permettre de faire un bloqué de cordes, ce qui peut être très utile sur certaines rythmiques, puisqu’il suffira de relâcher la pression des doigts pour étouffer le son.

En général, réussir un accord barré n’est pas chose aisée et prends assez de temps pour un débutant (en moyenne entre 1 et 3 mois). Cela peut varier selon les capacités de chacun. Mais cela n’a pas réellement d’importance. Peu importe la durée, le plus important est de savoir les faire, et les faire bien. Cela demande une certaine quantité de travail. Soyez régulier. Ne vous mettez pas de pression inutile, travaillez-le comme un échauffement par exemple. Cela viendra tout seul, avec le temps. Si vous vous pressez, et que vous les bossez avec excès, vos muscles ne vont pas vous suivre car ils sont très rarement utilisés. La maîtrise des barrés va donc correspondre avec le temps qu’il faut pour muscler vos doigts (et pas une histoire de talent ou de don).

 

Comment faire un accord barré : la technique à adopter, en 4 points principaux

 

1- La position de l’index pour faire un barré

C’est la première chose importante. Elle est même capitale, car c’est le doigt qui va venir plaquer les cordes. Il doit être assez tendu, à plat et droit, et rester très proche de la frette suivante (beaucoup plus simple que d’être en plein milieu de la case) pour éviter les douleurs musculaires et le grésillement/l’étouffement des cordes. Plusieurs astuces seront dévoilées plus tard dans cet article pour y arriver plus facilement.

 

2- La position du pouce derrière le manche

Deuxième chose très importante, la position de votre pouce. Si la première partie de l’accord s’effectue évidemment sur le manche, la deuxième se réalise derrière celui-ci. Si votre index est bien placé, une mauvaise position du pouce peut ruiner tous vos efforts et votre application. Le but est de former une sorte de pince avec le pouce pour plaquer les cordes. Cela ressemble d’ailleurs à un capodastre. Le pouce doit ainsi être placé au milieu du manche, ni trop haut, ni trop bas, sensiblement au même niveau que votre index (pour faire la pince). D’autres astuces également apparaîtront plus tard.

 

3- La position du poignet

Si vous avez respecté les deux premières consignes, c’est un excellent début, mais vous pouvez encore faire une erreur sur une chose primordiale : la position de votre poignet. Même si la pince est parfaite, un poignet trop haut peut tout gâcher. La meilleure position, c’est de placer votre poignet sous le manche de la guitare et de faire la pince perpendiculairement. C’est logique, puisque si vous pincer le manche à la perpendiculaire, vous constaterez qu’il est beaucoup plus simple et beaucoup plus confortable de placer le poignet sous le manche que derrière ou au-dessus. Vous faites en quelque sorte « avancer » votre poignet vers vos jambes (lorsque vous êtes assis). Il doit également rester assez souple pour ne pas créer de tensions.

Voici la différence entre mon poignet sur un accord basique de Do et un accord barré de Fa.

 

4- La force de la pince

Ce dernier point est celui qui va vous prendre le plus de temps. Trouver la bonne force à appliquer avec ses doigts pose deux problèmes majeurs :

– Premièrement, personne ne possède de force dans la partie des doigts qui forment la pince. Au début, cela va être très dur, mais à force de travail, surtout s’il est quotidien, la force viendra naturellement et cela deviendra un jeu d’enfant.

– Le deuxième souci découle du premier : comme vous n’avez pas de force, vous allez être tenté d’appuyer très fort avec votre index, voire trop fort ! Ce qui va voir pour effet de vous fatiguer, voire de vous donner une crampe ou même une tendinite. Inutile donc de forcer comme un dératé. Essayez d’appliquer uniquement la force nécessaire et suffisante pour faire sonner les cordes, mais pas plus.

Des conseils arrivent rapidement pour déterminer la puissance qui vous correspond.

 

13 astuces et conseils à appliquer pour se faciliter la tâche

 

1- Si la méthode traditionnelle prône de démarrer à apprendre les barrés avec le Fa en première case, je vous conseillerai plutôt de commencer avec un Sol barré à la troisième case (ou un Ré mineur en cinquième case). Le fait de descendre de deux cases diminuera la tension dans vos doigts et vous aurez moins d’efforts à fournir pour plaquer les cordes. Plus vous commencerez bas, plus vous aurez de facilité pour progresser.

2- Toujours dans l’optique de simplifier l’exercice, et vu qu’il est de préférable d’aller vers l’aigu pour avoir moins de pression sur vos muscles, cette deuxième astuce est une variante de la première : mettez un capo assez bas pour avoir une pression des cordes beaucoup plus faible. La case 5 par exemple. Et là, vous pouvez faire un Fa. Une fois que vous le maîtriserez, tentez ce même accord en montant le capo en case 4 ou même 3.

 

3- Troisième astuce, abandonnez l’idée de faire immédiatement un vrai accord barré dans sa totalité, car cela pourrait vous décourager, tant la difficulté de passer d’un accord ouvert à un accord barré est grande sans entraînement au préalable. Je vous conseillé de tester une sorte de mini barré dé 3 cordes, à la case 5 par exemple. Essayez donc de faire sonner convenablement ces 3 notes, testez la pression de votre pince. Trouvez la bonne, celle qui vous correspond. Puis passez à 4 cordes, et une fois que chacune de ces cordes sonnera parfaitement, augmentez petit à petit pour arriver au vrai barré, c’est-à-dire les 6 cordes.

 

4- Pensez à travailler uniquement votre « pince » : ne pensez pas simplement à faire à un vrai accord barré à tout prix, mais concentrez-vous sur votre index, sa position, celle du pouce, et tentez de faire sonner correctement toutes les cordes. Le but étant de trouver la pression idéale, jouez plusieurs aller-retours continus, en appuyant faiblement lors du premier aller-retour, en augmentant la force de plus en plus, jusqu’à ce que l’accord sonne correctement. Vous vous apercevrez que la pression nécessaire pour faire un barré est bien moins forte que celle que vous pensiez ! Vous n’avez plus qu’à la mémoriser et la reproduire le plus souvent possible. N’oubliez pas de conserver un certain confort dans toutes les positions que vous adopterez.

 

5- Autre astuce pratique, rapprochez au maximum votre coude de votre corps (collé aux côtes). Ainsi, votre poignet prendra plus naturellement la position adaptée et incitera votre index à trouver la force nécessaire pour appuyer sur les cordes. Vous y gagnerez en confort ici aussi, ce qui est non négligeable, croyez-moi.

 

6- Petite astuce que vous remarquerez, en y faisant réellement attention, sur la plupart des guitaristes : leur index est rarement posé à plat sur le manche. Une certaine inclinaison du doigt donnera beaucoup plus de confort pour presser le manche. En effet, si votre index est incliné vers l’extérieur (vers la tête du manche), les creux que vous possédez au milieu de l’index ne seront plus en contact avec les cordes. Cette petite rotation vers la gauche va donc remplacer les creux par une partie plus rigide de votre doigt, et permettra d’avoir plus de force « naturelle » pour la pince, donc moins d’efforts à réaliser.

 

7- Cette astuce est très étroitement liée à la précédente. Toujours en rapport avec l’index, et ses creux. Placez votre index dans une position qui vous paraît respecter avec minutie la technique indiquée précédemment. À partir de là, appuyez très fort pendant plusieurs secondes avec votre main droite sur cet index. Lorsque vous allez lever le doigt, vous verrez les marques des cordes et si aucune ne se situe dans un creux, c’est que vous avez trouvé votre position préférentielle. Répétez cet exercice comme bon vous semble, jusqu’à avoir un bon placement.

 

8- La hauteur de la guitare par rapport à votre corps est également importante. Il est souvent plus facile d’exécuter proprement un accord barré lorsque l’on joue assis que debout. Si vous jouez debout, faites-le avec une sangle courte. Laissez votre sangle ultra-longue dans le placard (ou réglez-la pour qu’elle soit courte, évidemment), et privilégiez vraiment le jeu assis (au moins pour le travail de ces accords). Une fois maîtrisés, vous pourrez rejouer debout et remettre votre guitare au niveau de vos genoux !

9- Dernier conseil technique, pour travailler vos barrés avec tout le confort des différents membres décrits auparavant (poignet, index, etc.), vous pouvez également mettre votre guitare sur la jambe gauche et non sur la jambe droite (comme il est possible que vous en ayez l’habitude). En effet, le fait de mettre votre guitare sur votre jambe gauche va modifier sa position et son inclinaison (guitare plus verticale) et entraînera une facilité dans la réalisation de la pince. A tester, vraiment.

 

10- Conseil matériel. Concernant les cordes que vous choisissez, évitez au maximum les tirants de cordes (diamètres) trop épais, surtout au début, car les barrés deviennent plus compliqués à accomplir. Choisissez un tirant léger et si possible prenez une guitare avec des cordes nylon, car l’acier risquerait d’avoir raison de vos doigts, surtout lors de ce travail de barrés. Ne vous rajoutez pas de handicap inutilement.

 

11 Si malgré tous les conseils précédents, vous avez toujours des difficultés, une dernière astuce assez maligne peut vous aider à progresser. Laissez tomber les Fa majeur ou les Sol majeur, mais testez vos progrès sur des accords où vous pouvez « doubler » l’index comme le Fa # mineur. Si vous ne connaissez pas cet accord, rassurez-vous, il est très simple : c’est une position de Mi mineur avec un barré en 2ème case. Comme si vous faisiez un accord de Mi mineur avec un capodastre en 2ème case, sauf qu’ici, le capo, c’est votre pince ! Du coup, si vous utilisez l’annulaire et l’auriculaire pour presser les deux cordes en case 4, vous pouvez appuyer avec votre majeur sur votre index et ainsi avoir deux fois plus de force. La pince n’en sera que plus solide, et le barré plus simple !

 

12- N’oubliez pas non plus les tutos sur YouTube. Certaines vidéos sont très explicites, et le simple fait de regarder un guitariste faire un barré pourra vous éclairer concernant la position de vos membres par rapport à l’instrument, ou l’attitude générale à adopter. Allez-y gaiement, regardez le plus de vidéos possibles, et si vous avez un guitariste dans votre entourage, observez-le et demandez-lui des conseils, il doit certainement pouvoir vous éclairer.

 

13- Le dernier conseil est mental. C’est une sorte de rappel du but général de cet article, vraiment la chose la plus importante à retenir. S’il n’y en avait qu’un, ça serait celui-ci. Entrainez-vous un peu tous les jours, pour vous muscler plus vite. Soyez patient et régulier. Surtout ne vous découragez pas devant la difficulté des débuts, car je le répète, chaque guitariste est passé par là. Persévérez. Gardez votre motivation ! Ne vous démoralisez pas au bout de 2, 3 ou 5 jours en vous disant que vous n’y arriverez jamais. C’est impossible d’y arriver si vite. Croyez en vous. Pratiquez simplement 5 minutes quotidiennement si vous avez vraiment du mal à vous y mettre.

5 minutes, c’est la durée d’une longue chanson, donc mettez votre radio, un CD, YouTube, peu importe, mais faites quelque chose pour rendre ce laps de temps agréable, cela pourra vous aider à passer plus facilement ces 5 minutes de torture. Faites séances de travail très courtes en essayant de prendre un peu de plaisir. Si vous avez vraiment du mal à bosser, pensez au futur agréable que vous procurera la régularité de ce travail, et pas à la souffrance de 5 petites minutes avec votre instrument sur les genoux.

 

Conclusion

Les guitaristes débutants se font très souvent une montagne des accords barrés. Or, apprendre ces accords n’est pas la chose la plus compliquée même si elle demande assez de travail (sans réel amusement ou plaisir), de la régularité, et surtout une bonne méthode pour ne pas prendre de mauvais réflexes.

Si ce n’est pas la priorité absolue au tout début, ne pas savoir les faire reste un obstacle majeur dans votre progression et cela devient donc un objectif prioritaire au bout de quelques semaines de jeu. Une fois maîtrisés, vous aurez la possibilité de réaliser tous les accords possibles sur un manche de guitare, et vos seules difficultés resteront d’apprendre les différentes rythmiques et différents styles musicaux. C’est donc une vraie étape importante dans votre vie de guitariste.

 

Concernant les principales choses à retenir, n’oubliez pas de garder tous vos muscles détendus, de la main gauche jusqu’à l’épaule, car il est plus facile de trouver une position efficace dans une position confortable que l’inverse.

Gardez aussi à l’esprit que la position idéale n’existe pas car elle dépend de votre morphologie, donc faites des tests, déplacez votre pouce, votre index, montez votre guitare, etc.

Votre position doit vous convenir personnellement, ne vous inquiétez pas si elle ne paraît pas conventionnelle pour d’autres guitaristes.

 

N’oubliez pas qu’il est tout à fait normal que cette étape prenne du temps, donc ne stressez pas inutilement si vous ramez au début.

Plutôt que de vous infliger des heures entières ou des séances entières de travail d’accords barrés, privilégiez des petites plages de boulot quotidiennement de quelques minutes en appliquant les conseils listés précédemment.

 

Bon courage à vous, ne lâchez pas en route, vous êtes sur un chemin où la destination est fabuleuse ! Foncez sans hésiter, cela vaut réellement le coup.

 

Si des conseils ont fonctionné, si l’inverse s’est produit, ou bien si vous avez d’autres techniques ou astuces pour apprendre les barrés, faites part de votre expérience et laissez un commentaire !

 

Seb